Cyrille Effala : Le dernier concert


Effala chante le masque


Cyrille EFFALA était sans aucun doute le plus profond des chansonniers camerounais du 20ème siècle. Malheureusement, il était moins connu que des artistes qu’il a fabriqués lui-même et dont il a parfois écrit les musiques et les chansons. Les images suivantes ont toutes été prises pendant le dernier concert de sa carrière d’artiste au CCF de Douala. Nous avons pris la liberté de les publier ici pour lui rendre l’hommage d’un admirateur lointain et qui se souvient. Il s’agit donc d’un devoir de mémoire. Afin que la flamme de son souvenir demeure vivace dans l’esprit de tous ceux qui, comme moi, l’ont aimé.

 


Cyrille tel que nous l'aimions


Effala était plus connu du public français que camerounais. Voici pour preuve une vue du public pendant ce dernier concert placé sous le thème général de “Rage et coups de gueule” :


Public du Centre Culturel Français de Douala


Entre deux chansons, il buvait de l’eau. Cela lui permettait de souffler pour mieux repartir.


Après chaque chanson il buvait de l'eau

Spectacle dans le spectacle : un peintre faisait sur la scène du concert un tableau plus ou moins abstrait.

 


Un peintre Togolais a réalisé ce tableau pendant le concert


Vue complète de la scène.


Un talent hallucinant


Le concert ne s’est pas achevé normalement. Trop fatigué par la maladie, Effala a arrêté de jouer sans savoir que c’était sa dernière sortie publique.


Dernière chanson du concert


Mon Dieu ! Pourquoi le regard des morts est-il si mélancolique ?


Un regard si mélancolique

Il a chanté le masque. Un poème d’Antoine François Assoumou. Lui aussi décédé à presque dix sept ans dans la piscine de son grand père à Edéa.

 


Ratata koum koum koum

 


LA GRANDE GALERE

« La grande galère est pleine de cons
Qui à Dieu font la leçon
De les avoir créé maçons
Au lieu d’en faire des forgerons
Notre misère c’est ça
La richesse est toujours là
Chez l’autre et jamais chez moi
La grande galère est pleine de rats
La grande galère est pleine de cons
Qui à Dieu font la le sermon
D’avoir créé aussi des mormons
Au lieu de leur seule religion
L’égoïsme est notre lot
Et si l’autre est toujours de trop
La grande galère est pleine de cons
La grande galère est pleine de gens
Qui baignent dans l’or et le diamant
Et qui trouvent encore chiant
De ne pas avoir quarante dents
Notre nature c’est ça
Ce qu’on a ne nous suffit pas
La grande galère est pleine d’ingrats
La grande galère est pleine de gendarmes qui veulent refaire les lois
Et des juges qui veulent l’argent du banquier et la femme du roi
Notre malheur c’est ça
Le bonheur est toujours là
Dans le lit du voisin
La grande galère est pleine de chiens
La grande galère est pleine de rois
Qui ont déjà tout ce qu’il se doit
Mais qui de faire un coup d’Etat
Au bon dieu se font le serment
Mon petit doigt me dit tout bas
Qu’après son céleste repas
Le rêve de dieu le père est de faire de petits gosses aux vierges
Pour respecter la trinité
Il n’est voudrait que des triplés
Qu’il m’absolve tant pis
Vive la démocratie
Mais là je crois que c’est moi le con
La grande galère est pleine de cons
Qui à Dieu font la leçon
De les avoir créé maçons
Au lieu d’en faire des forgerons
Notre richesse c’est rien
Le seul bonheur qui soit bien
Est dans le lit du voisin
Dieu merci
On n’est pas que des cons et des chiens »

© Cyrille EFFALA

Protected by Copyscape Unique Content Check
       
 
     

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site